Machine de Pyrolyse à 500 KW


par Hans-Peter Schmidt

Le prototype de l’installation de pyrolyse est un réacteur de 100 KW en service de manière ininterrompue depuis environ un an. Il a été construit initialement pour l’élimination de boues d’épuration au niveau d’une station d’épuration urbaine, afin d’utiliser l’importante énergie résiduelle des boues d’épuration sous forme de rejets thermiques ainsi que pour la décontamination des boues. En automne 2008, l’installation a été modifiée pour pouvoir être exploitée avec de la taille verte ainsi qu’avec d’autres matières végétales réduites.

pyreg12A partir d’un réservoir extérieur, une vis sans fin amène la biomasse jusqu’au réacteur. La température de pyrolyse est réglable de 400 à 700 degrés. Le temps de séjour dans le réacteur dépend de la valeur énergétique de la biomasse ainsi que de la température de pyrolyse.

Les gaz de pyrolyse sont amenés jusqu’à brûleur flox où ils sont brûlés à environ 1000 degrés. Les gaz de combustion chauds sont amenés à leur tour jusqu’au piston afin de maintenir cela en marche. La température des gaz descendant alors à environ 400 degrés.

Les gaz de combustion à 400 degrés qui sortent du réacteur peuvent être utilisés à des fins de chauffage ou être transformés en courant électrique au moyen de la cogénération (moteur Solo). Grâce au brûleur flox, les gaz de combustion présentent un très faible niveau d’émissions. Les charbons de pyrolyse obtenus sont, contrairement au charbon HTC, sans goudron.

Pour fonctionner, l’installation nécessite 1 KWh.

Par tonne de biomasse verte, environ 500 kg de CO2 peuvent être fixés (voir tableau).

Désignation de la phase de travail* Emission de CO2-E

En kg de CO2 / t  de biomasse verte (tr)

1. Mise à disposition, récolte 2,4
2. Transport jusqu’au point de collecte de la biomasse verte 2,6
3. Préparation par hacheuse 9,4
4. Pyrolyse – consommation thermique 1281
5. Pyrolyse – consommation électrique 31
6. Transport jusqu’à l’agriculteur 1,2
7. Epandage par l’agriculteur 3
A Total du CO2 produit 1.330
B Rétention de CO2- durant la phase de croissance des plantes 1.830
C Fixation de CO2 par tonne de biomasse verte 500

Rentabilité

biochar-webLes quatre premiers modèles de série seront montés par Pyreg GmbH d’ici septembre 2009. Ils sont pourvus de trois pistons avec une puissance totale de 500 KW. Le prix de vente, service après-vente inclus, se situera aux alentours de 450.000 CHF. En fonctionnement continu, cette installation est capable de transformer par pyrolyse environ 3200 t de biomasse en 1000 t de charbon bio. 1000 t de charbon bio correspondent approximativement aux besoins de 100 ha de vignoble ainsi qu’à une capacité de fixation de 1600 t de CO2 par an. Le rendement thermique est d’environ 170 KW, ce qui a permis de produire environ 40 KW de courant (=350 MW par an) au moyen d’un moteur Solo.

Biomasse Coupe verte
Quantité en t

3600

Charbon

1000

Prix (200 CHF / t)

200.000

Fixation de CO2

1800

Prix du certificat de CO2 (80 CHF/t) – à voir

0

MW/an (chaleur)

1500

MW/an (électricité)

370

Injection de courant (0,215 CHF)

79.550

Total recettes (sans certificat CO2)

279.550

En partant du principe que la biomasse provenant de résidus de marc est pratiquement disponible gratuitement et que l’installation est autosuffisante en matière énergétique, les frais courants pour l’entretien de la machine sont très réduits.

Machine de Pyrolyse à 500 KW, 3.7 out of 5 based on 3 ratings

Tags: ,


articles sur le même thème


(Deutsch) RSS-Feed für alle eingehenden Ithaka Kommentare abonnieren

Laisser un commentaire